La Confrérie des Téméraires

Un roman-jeu illustré où le lecteur mène l’enquête !

Ça y est, c’est la rentrée en sixième pour les jumeaux Alix et Théo, qui découvrent le collège de leur petit village d’Aimange.

Tout se déroule parfaitement, à une exception près : quelqu’un a cambriolé le casier de Théo et y a laissé un message. Si le jeune homme veut récupérer ses affaires, il devra accomplir une mission pour le compte de l’énigmatique  » Confrérie des Téméraires « …

Une enquête à suspense accompagnée, à chaque moment crucial, de jeux à résoudre par le lecteur !

Editeur Poulpe Fictions
Auteur

Floriane Turmeau

Illustrations Floriane Turmeau
Parution 2019

Avis :

La confrérie des Téméraires est un roman-jeu pour les enfants à partir de 9 ans. Alix et Théo sont deux jumeaux qui rentrent au collège. Alix est une fille téméraire, au caractère affirmé, tout le contraire de son frère. Elle n’hésite pas à lui venir en aide lorsque son casier scolaire se retrouve mystérieusement vidé de ses manuels. A la place, un message signé C. le Téméraire.

 

« Et si c’est dangereux, on fait quoi ? « 

 

La confrérie des Téméraires nous emmène dans l’histoire de collégiens, d’une mystérieuse confrérie, d’une famille en difficulté, d’un trésor et d’une maire de village despote.

L’édition est réussie (la couverture top !) avec des paragraphes aérés et de grands interlignes, ce qui facilite la lecture. Ce tome 1 met en avant le courage d’Alix, la meneuse, dans une ambiance « club des 5 ».

 

« A toi de jouer ! « 

 

Un mystérieux commanditaire met au défi les personnages de l’histoire et c’est vous, lecteur, qui devez leurs venir en aide. Ainsi le roman propose 16 énigmes : des anagrammes, des objets à chercher, un labyrinthe et d’autres petites trouvailles.
Les énigmes sont aussi le moment d’apprécier le style d’illustration de l’auteure, avec ses personnages aux joues rondes et colorées.

 

« Girls power ! »

 

L’histoire mystérieuse et les jeux, qui s’intègrent bien au scénario, font de la confrérie des Téméraires une bonne première approche d’un roman intégrant des jeux. Vous avez d’ailleurs la possibilité d’avoir des indices ou de voir les solutions, ce qui est toujours appréciable dans ce genre de livre. Enfin, il est possible qu’un garçon ait du mal à s’identifier au personnage de cette histoire, le (seul) héros masculin étant peureux… ce qui n’est pas le cas des protagonistes féminines !

Le petit plus : Les filles détectives vont adorer !

 

LivresJeux Auteur

Passionné de jeux de société et de livres-jeux

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *