Escape Book – Risk : pour l’empereur

1853. La guerre couve en Europe. La conférence Frankenberg est organisée en Suisse pour tenter de calmer les tensions entre la France, l’Angleterre, la Prusse et l’Autriche. Vous êtes un stratège français charismatique, envoyé à la conférence pour faire diversion : un espion doit transmettre les plans d’une machine secrète aux diplomates français ! Cette mission, confiée par les dirigeants de l’armée française, est la clé pour de conquérir de nouveaux territoires et mettre vos ennemis en déroute.

Mais une bombe éclate et réduit à néant tous vos projets… Coincé dans un hôpital factice, frappé d’amnésie, perdu dans les montagnes et poursuivi par des assaillants sans merci, vous allez devoir tout faire pour transmettre vous-même les plans de la machine à vos alliés !

Logique implacable, esprit d’analyse, sens de l’observation… aucun doute : vous allez devoir être le meilleur si vous voulez vous échapper et gagner la bataille !

Éditeur404 éditions
AuteurGauthier Wendling
IllustrateurDavid Chapoulet
Parution2021

Avis

Escape Book – Risk : pour l’empereur est un roman interactif avec combinaisons d’objets inspiré du jeu Risk édité par Hasbro.

L’amour du Risk

L’intrigue se déroule en 1853, dans une Europe en guerre, où vous survivez à un attentat. Malheureusement, vous avez été récupéré par l’ennemi et enfermé dans un hôpital factice. Amnésique, vous devez vous échapper, rejoindre votre pays puis conduire le déploiement des troupes Françaises lors de grandes batailles.

Allez on sort du lit, il y a une guerre à mener !

Restez dans le rang !

Les règles du jeu nécessitent de naviguer entre les différents chapitres (et leurs index) et les annexes (tableaux, documents, conversations), ce qui destine tous les livres de cette collection « adulte«  à des joueurs aguerris. Cela étant, vous trouverez, parmi les mécanismes ludiques : de l’exploration de lieux, de la combinaison d’objets, des énigmes et, dans celui-ci, une gestion de batailles.

Bien lire les règles pour ne pas se perdre.

L’art de la guerre

Le livre est découpé en plusieurs chapitres mettant le héros dans des phases d’action de survie ou dans de la gestion tactique militaire.

Les scènes d’action sont particulièrement réussies avec une trame dynamique qui permet de vivre intensément les évènements tout en résolvant des énigmes ou en réalisant des combinaisons d’objets. A noter que, même avec les indices, certaines énigmes peuvent bloquer, n’hésitez pas à consulter la solution ici.

Les passages de choix tactiques militaire sont également pertinents, reprenant fidèlement les éléments principaux de cette période, comme le propose le jeu de société Risk. D’ailleurs, la dernière bataille offre la possibilité de plusieurs stratégies en permettant des variantes du scénario et des dénouements différents. Cela donne forcément envie de rejouer cette partie !

Je dois être mortellement touché, je vois un cheval volant !

On ne devient pas maitre du monde sans prendre de Risk !

Escape Book – Risk : pour l’empereur est un roman d’évasion interactif (inspiré de la guerre de Crimée et du jeu Risk) avec de la combinaison d’objets et des énigmes.
Vous êtes fait prisonnier en territoire ennemi et amnésique. Toutefois, votre fabuleuse destinée va vous amener à diriger de grandes batailles.
Ce deuxième point, inspiré de cette époque de l’histoire, a été pensé pour nous placer au cœur de décisions stratégiques. C’est très certainement un des points forts du livre.
Et ce n’est pas le seul puisque les autres chapitres du scénario ont la qualité d’être très dynamiques et prenants, avec en point d’orgue un twist génial.
Seul bémol, certaines énigmes peuvent coincer le lecteur-joueur mais heureusement les solutions sont maintenant en ligne ici.
Au final, le contrat « licence Risk » est rempli avec brio et, même si vous n’êtes pas passionné par cette période de l’histoire, vous apprécierez ce moment ludique.

Vous pouvez vous procurer le livre chez Philibert.

Le petit plus : L’énigme du mot de passe, le dynamisme du scénario, le twist, les combinaisons d’objets, la non linéarité de la fin.

LivresJeux Auteur

Passionné de livres-jeux et de jeux de société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *