Escape Book – La malédiction du Baron Samedi

Vous êtes Samantha, une enquêtrice à la recherche d’Axman, le fameux serial-killer de la Nouvelle-Orléans. Vos recherches vous mènent jusqu’à la demeure d’un magicien fou… Il vous emprisonne et n’a clairement pas l’intention de vous laisser partir ! Et si le seul moyen de vous échapper et de résoudre l’enquête était de faire appel à des pratiques vaudous ancestrales ?

Logique implacable, esprit d’analyse, sens de l’observation… aucun doute : vous allez devoir être meilleur que le magicien si vous voulez vous échapper.

Éditeur404 éditions
AuteurChristophe Gérard
IllustrateurLucie Dessertine
Parution2020

Avis

Escape Book – La malédiction du Baron Samedi est un roman interactif avec combinaisons d’objets dans un univers macabre et sombre pour âmes consentantes.

Le plus horrible des meurtriers

L’intrigue se déroule à la Nouvelle-Orléans à la recherche d’un tueur en série nommé l’Axeman. L’enquête n’a rien de classique puisque le seul moyen d’avancer sur ses meurtres est d’aller dans le monde des morts. Ainsi projeté, vous revisitez les scènes de crimes, tout en essayant de communiquer avec les spectres en présence.
Accrochez vos estomacs car l’auteur sait installer une ambiance très sombre avec des descriptions et des scènes gores.

A droite, c’est vous, Samantha. Veillez à ne pas vous retrouver sur la page de gauche !

Jeux cruels

Pendant votre exploration macabre, vous combinez certains objets et trouvailles. Pour cela, et c’est toujours le cas dans cette collection, un tableau de combinaison vous permet de tester vos associations. Un problème se pose ici car les propositions sont clairement ordonnées par lieu et les unes à la suite des autres (donnant accès aux sous-chapitres dans l’ordre également). Ainsi, vous découvrez au fur et à mesure toutes les propositions d’association, y compris celles auxquelles vous n’auriez pas pensé, contre votre gré. La recherche ludique s’en trouve diminuée.

L’aspect jeu est aussi malmené avec seulement deux énigmes « musicales » en fin d’intrigue. En effet, la première épreuve est proposée sans indice, ce qui peut la rendre nébuleuse. Le second jeu vous conduit à façonner un plan et à naviguer péniblement entre plusieurs pages, ce qui rend l’expérience compliquée (une anomalie d’édition n’arrangeant rien*).

Le tableur Excel est fan : un tableau pour consulter un tableau qui donne accès un autre tableau !

Histoire vraie…

Escape book – La malédiction du Baron Samedi est un roman interactif (inspiré par l’histoire d’un véritable sérial killer) avec de la combinaison d’objets dans un univers macabre.
En effet, vous enquêtez en traversant des scènes de crimes sanglantes.
C’est le point fort du livre pour les amateurs du genre : très bien écrit, prenant, avec un scénario sombre et gore, pour public averti.
L’aspect ludique est par contre frustrant car la partie association d’objet est facilitée par la présentation du tableau des combinaisons possibles, puis les deux seuls jeux manquent de clarté*.

(*) notez de corriger p. 239 : à la deuxième ligne à droite, il s’agit de si-mi et non de mi-sol. De plus, à la quatrième ligne du tableau à droite, il s’agit de Z et non de Y pour ré-la. Merci au forum la taverne des aventuriers pour l’info et la liste des erratums.

Vous pouvez vous procurer le livre chez Cultura.

Le petit plus : Le talent d’écriture !

LivresJeux Auteur

Passionné de livres-jeux et de jeux de société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *